Oyst simplifie le quotidien des acheteurs

Le but d'Oyst consiste à faire gagner beaucoup de temps à l'utilisateur, en lui permettant de réaliser des achats en toute confiance et en 1 clic.

L'authentification des utilisateurs est tout à fait sécurisée, notamment grâce à la biométrie.

La start-up se base sur une réalité : le processus pour acheter en ligne s'avère assez astreignant.

Il suffit de se servir du bouton Oyst joint au produit qui vous intéresse pour que l’achat soit réalisé et qu’un écran de validation s’affiche.

Julien Foussard, à seulement 30 ans, est à la tête d'un fonds d'investissement et il a également lancé près d'une dizaine de start-ups différentes. Oyst vise ni plus ni moins à réduire le nombre d'étapes nécessaires pour acheter sur le web, afin d'amener une vraie révolution dans le secteur du commerce électronique. L'entreprise est une initiative cent pour cent française, dont Julien Foussard et Quentin Vigneau sont à l'origine. Environ trente personnes ont déjà décidé de rejoindre Oyst, s'associant ainsi à ses deux créateurs.

La société est l'atout du e-commerce

Lorsqu’un article suscite l'intérêt d'un visiteur, il n'a qu'à cliquer une seule et unique fois puis la transaction est conclue. Oyst apporte une vraie solution au plus grand problème des boutiques électroniques, la conversion. La société permet de restreindre le nombre d'achats abandonnés pendant la phase de conversion du prospect en client. Les sites e-commerce n'avancent pas d'argent, Oyst touche des commissions sur les ventes.

Oyst, une start-up qui nourrit de grands projets

Le commerce en ligne est actuellement un marché de 1 500 milliards d'euros dans le monde. Selon Oyst, les générations actuelles sont tout à fait prêtes à adopter de telles technologies innovantes pour leurs achats en ligne. Sur son marché, la start-up n’a pas de concurrents directs et fera le nécessaire pour maintenir sa position de leader. Oyst compte bien aller encore plus loin en facilitant la globalité de l'expérience d'achat.

Oyst révolutionne le e-commerce

Pour Julien Foussard, cofondateur d'Oyst, un entrepreneur doit avoir plusieurs qualités, à commencer par l'ambition et l'optimisme. La société prévoit de travailler avec 500 boutiques en ligne dès la fin du mois de mars 2017. La start-up s'adresse aussi bien aux clients qu'aux marchands : c'est l'unique plateforme de conversion de ce type. Web marketing, commerce électronique et paiement en ligne : Oyst s’attaque à trois secteurs et à la plus grande chaîne de valeur du web.